TREE

Projet de master - Juin 2018

Projet présenté lors de la Biennale d'Architecture Agora à Bordeaux

 

Redéfinir les enjeux de la ville par le biais de l’agriculture. Il s’agit dans ce projet de concevoir une ferme urbaine avec sur site de 100 hectares entres les coteaux de Bouliac et la Garonne. 

5

10

15

20

     Pour ce projet, le site et le programme m’ont inspiré une première image, une intuition. Cette image d’abord réaliste m’a permis de prendre le partie de travailler en verticalité en conservant les richesses du sol et donc d’investir l’horizontalité du site. 

Le point de vue vertigineux donne une vision d’ensemble sur les cultures au sol et sur la passerelle qui tranche l’espace et vient se conjuguer avec la façade arborescente de la tour. 

En vue aérienne le dessin de la passerelle s’est laissé dessiner librement au hasard du trait léger d’un pinceau venant se proportionner à la passerelle.

     L’idée était d’avoir une structure volante se frayant un chemin au dessus d’un parc. La vision de deux univers jumelés en imaginant un cheminement au dessus des cultures et des activités. Le parcours rythmé s’éloigne vers un phare qui nous appelle: la tour de permaculture.

A l’intérieur c’est un noyau central qui a pour rôle structurel d’être la colonne vertébrale de la tour. Il contient des espaces intimes et des espaces aériens où la nature est omniprésente. C’est un lieu de transmission et d’échanges mais aussi un lieux de vie où l’on se rencontre et où l’on peut contempler les richesses qui nous entourent.

     En s’arrêtant quelques minutes à l’ombre d’un sous-bois on reçoit les profondeurs d’une terre fertile travaillée, surplombée par la poésie d’une ballade dictée par les courbes et cette verticale en proue. Cet arbre a été conçu comme un appel à une nouvelle pensée, à une nouvelle vision de l’agriculture. C’est un symbole de productivité d’une nouvelle époque, une vision, une intuition.

Capture d’écran 2019-06-04 à 13.48.29.pn
à.jpg