DIGITAL ROMANCE

couv.jpg

    J’ai décidé dans ce projet de donner une forme à des émotions. De les matérialiser. Le récit accompagne les images pour les mettre dans un contexte. Il s’agit là de faire l’espace à partir d’un ressenti, d’une sensibilité. L’histoire d’amour m’a semblé la plus pertinente pour cette expérience. Lorsqu’on dessine un espace qui sera habité on crée une enveloppe pour quelqu’un. Ici , le but était de partir d’une personne, à l’aide d’un scénario pour extérioriser l’espace. C’est pas l’espace qui provoque les sensations mais les sensations qui sont à l’origine de l’espace. Sans parler de mesure. J’inverse le processus créatif. Il m’a permis de prendre une distance avec la forme déterminée et fini d’un bâtiment. Et de voir l’espace vécu sans voir un espace total.

    L’analyse urbaine s’est travaillée en image et en scénario. Dans un certain sens je me suis inventé une problématique et un environnement pour justifier mon programme. La rencontre virtuelle.

En construisant cette méthode, le projet est déjà habité. Il est incarné par des personnages qui se déplacent dans ces lieux alors que généralement les silhouettes sont justes là pour donner une échelle mais n’expriment aucun sentiment de plaisir, aucune émotion. En le travaillant de cette façon , c’est une manière d’exprimer ses sentiments qu’on peut avoir dans les espaces. A travers ce scénario de la rencontre amoureuse qui est fortement explicite dans ce cas là.

{Extraits}

Capture d’écran 2019-06-04 à 18.51.12.pn
Capture d’écran 2019-06-04 à 18.51.00.pn
Capture d’écran 2019-06-04 à 18.50.44.pn